Guilde Swtor Faction: République - Serveur: Battle Meditation
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur le forum des Nexus intrépides, guilde Swtor !
Le forum de notre guilde WoW est ici
Le forum officiel de Swtor est ici !

Partagez | 
 

 Azmirr Legacy, Episode 4 : Acceptes ton héritage!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darkalec
Souvenir oublié de Revan
Souvenir oublié de Revan
avatar

Messages : 1243
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 37

MessageSujet: Azmirr Legacy, Episode 4 : Acceptes ton héritage!   Mar 5 Aoû - 12:42


Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine …



- « Padawan Azmirr ! S'exclama ironiquement Maître Kholan. Le plus ancien des Padawans de l'Ordre est parmi nous ! Vous avez tant déçu votre Maître qu'elle vous a abandonné ?  

Arsa'lec se senti submergé par la colère et réprima le sentiment avant de répondre, le plus calmement possible : 

- Maître Sunlight est en mission auprès des Ithoriens et le conseil m'a jugé apte à vous seconder. » 

Ildan Kholan eut un soupir de dédain et se désintéressa du Miraluka. 

Trois autres Padawans avaient été envoyés avec Arsa'lec pour épauler Maître Kholan dans sa tâche de repousser l'invasion Mandalorienne sur Atzerri. 
Le Maître Jedi entreprit d'expliquer la situation, l’avancée Mandalorienne était impressionnante et Kholan avait organisé la défense de Talos, la capitale planétaire, autour de quatre postes de commandements faisant face au front. 
Le PC « Onasi » au nord Ouest, « Dodonna » au Sud Ouest, « Grenn » à l'Ouest et enfin « Tokare » au cœur de la capitale. 
Maître Kholan confia ensuite le commandement des PC « Onasi », « Dodonna » et « Grenn » au trois jeunes Padawans, bien sûr épaulés par un commandant de l'armée. 

-« Azmirr, vous resterez avec moi sur « Tokare », peut être apprendrez-vous quelque chose ! » 

Ce n'était pas la première injustice que subissait Arsa'lec depuis son entrée dans l'Ordre Jedi, mais Maître Kholan avait le don pour agacer le Miraluka, qui, une fois encore dut contenir sa colère montante. 




Le combat faisait rage, les Mandaloriens pilonnaient les position républicaines tout en avançant irrémédiablement. 
Étudiant une holo-carte, Arsa'lec interpella un jeune capitaine : 

- « Maître Kholan n'est toujours pas de retour ? 

Le jeune homme consultât son sous-officier transmission avant de répondre : 

- Le général Kholan est toujours en observation prés d' « Onasi » et applique le silence radio mon commandant ! 

Arsa'lec, désœuvré, se passa la main sur le visage et ses doigts s’attardèrent un instant sur la brûlure qui marquait sa joue. 
Il soupira : 

- Bon... _Il hésita un instant et décida de prendre les choses en main_ Sergent ! Point de la situation s'il vous plaît ! 
- « Onasi » tient les Mandaloriens à distance, « Grenn » est encerclé mais tiens bon, « Dodonna » est sur le point de tomber, mon Commandant ! 
- Contactez le Padawan Rig'ar... Commença Arsa'lec. 
- Il est mort, mon commandant. C'est le capitaine Glor qui organise le peu de troupe qui reste sur place. 

Le cœur du Miraluka se serra, tant d'hommes étaient entrain de tomber. 

- Contactez le capitaine Glor alors, ordonnez le replis et qu'il vienne renforcer « Tokare »! 
- Bien mon Commandant ! 

Arsa'lec se tourna vers l'officier le plus proche, un Capitaine Bothan : 

- Faites venir le responsable médical, je veux un point de situation ! 




Un Aspirant-médecin Mirialan entra dans la tente de commandement escorté par un soldat : 

- Monsieur ! Le responsable médical ! Annonça le soldat. 
- Je... Commença le médecin avant d’être interrompu par le padawan. 
- DALHIM !? S'étonna Arsa'lec 
- Ars... heu... Mon commandant. se reprit le jeune aspirant. 

Arsa'lec serra le jeune homme dans ses bras sous le regard étonné des officiers de commandement, Le pelage du Capitaine Bothan se hérissa pour montrer son désaccord vis-à-vis de la scène, mais tous gardèrent le silence. 

- Qu'est ce que tu fout ici ! Interrogea le Padawan. 

Le Mirialan se passa une main dans les cheveux avant de répondre : 

- Ben je sort de l'académie Militaire, c'est ma première affectation. 
- Directement avec un commandement ? 
- En fait non, le Colonel médecin a été abattu et je me suis retrouvé à la tête de l'unité médicale. Mais toi tu... 

Un raclement de gorge du Bothan interrompit L'Aspirant Dalhim Azmirr, gêné Arsa'lec s'excusa auprès des officiers présent et demanda à Dalhim un point de situation.L'unité médicale était totalement débordée, la mort du colonel médecin et de ses adjoints, n'avait laissé en effectif que Dalhim, 2 Droïdes médicaux et 3 infirmiers pour s'occuper de centaine de blessés militaires et civils. 

Arsa'lec se concentra sur l'holo-carte. 

- Je présume qu'on ne peux pas déplacer l’hôpital de campagne ? 
- J'ai trop de blessés, c'est impossible! Affirma Dalhim. 

Le Jedi se gratta le menton : 

- Les Mandaloriens sont trop proche, l’hôpital est à porté de leur armement._ il marqua une pause et se pinça les lèvres_ On va désarmer l'hopital ! 
- Quoi ?! S'inquiéta le Bothan 
- Le code d'honneur Mandalorien, leur interdit d'attaquer des cibles non armées, répondit Arsa'lec. On va leur faire savoir et leur montrer que c'est un hôpital et qu'il n'y a aucune capacité de combat sur place. » 

A contre cœur les officiers acceptèrent le plan d'Arsa'lec et la démilitarisation de la zone fut lancée. 
L'armement et les troupes furent repartis entre « Onasi » et « Grenn ». 




Le Miraluka ne tenait plus en place, maître Kholan refusait toujours de répondre et les Mandaloriens eux progressaient irrémédiablement. 
Un major Twi'lek se précipita auprès du Padawan : 

- « Commandant ! « Onasi » est sur le point de tomber... 
- Le Padawan Mirkoss ? 
- Mort monsieur... _ le Twi'lek hésita_ il semble avoir été tué à l'aide d'un sabre laser. 

Des Sith ! ... Des Sith …  Il ne manquait plus que ça. 

- Capitaine Fer'dass ! 

Le Bothan se redressa : 

- Monsieur ? 
- Je vous confie le PC, vous voilà officiellement Commandant _ le pelage du Bothan tressailli_ Si les Sith sont de la partie je dois aller voir ça de plus près, et essayer de retrouver Kholan. 

Le, fraîchement promu,Commandant Fer'dass se mit au garde-à-vous : 

- je tenterai de ne pas vous décevoir Monsieur ! 

Arsa'lec lui rendit son salut et quitta la tente. 

- Moi aussi, moi aussi murmura-t-il pour lui-même . » 




Dalhim se redressa et laissa le droïde médical terminer la suture, il avait un mauvais pressentiment. 
Le jeune médecin se plaça à la fenêtre et il scruta l'horizon sans rien voir. 
Un enfant qu'il avait soigné quelques minutes plus tôt lui attrapa la main. 

- « Z'a va pas bien ? Demanda le jeune garçon. 
- Je ne sais pas, répondit Dalhim en le prenant dans ses bras. 

Soudain il les vit, tel des sauterelles ravageant les champs sur Mirial. 
Sans savoir comment il se retrouva à courir avec deux enfant de plus dans les bras et en hurlant : 

- Basilisk ! Fuyez ! »





Le Lieutenant Fireway, eut l'impression que le soleil baissa les yeux quand l'enfer Mandalorien se déchaîna sur l'école qui servait d’hôpital de campagne. 
Il était stationné à une dizaine de clics à l'est avec son unité, il saisit immédiatement l'intercom pour demander des renforts et prit l'initiative de déplacer sont unité vers l’hôpital pour tenter de sauver ce qu'ils pourraient. 


Arsa'lec avait le Pc « Onasi » en vu, il joua de l’accélérateur et sa moto-speeder bondit en avant. 
Il évita de justesse une mine élèctro-thermique qui explosa à un mètre de lui forçant le speeder à une embardé. 
Arrivé sur « Onasi » il constata le massacre sur des ruines encore fumantes. 
Il y avait des cadavres partout. 

- « C'est de ma faute, se murmura Arsa'lec. » 

Il senti alors une présence hostile, un peu plus à l'Ouest, prudemment il prit la direction de ce potentiel ennemi.




Le Lieutenant Fireway s'effondra au sol, tentant d'empêcher ses intestins de jaillir de la plaie béante traversant son ventre. La puissance de feu des Basilisk était plus qu'impressionnante... Ils n'étaient pourtant que trois. 
Il aurait aimé retirer son casque, pour respirer un peu d'air frais, mais il ne pouvait pas lâcher son ventre. 
Courant de couvert en couverts, le soldat infirmier Krakendoom se rua sur son officier et entreprit de le tirer à l'ombre d'une tranchée de fortune. Comprenant sa gestuelle, il le débarrassa de son casque délicatement. Le visage enfin à l'air libre, le Lieutenant voulu remercier son soldat mais, plutôt que des mots, c'est une gerbe de sang qui jailli de sa bouche. 
Fireway cru alors voir sa femme, il lui sourit et s’endormit a jamais. 
L'infirmier n'insista pas. Passant sa main dans la nuque de feu son supérieur, il décrocha la plaque d'identification du Lieutenant. 
-« Je la remettrai personnellement à votre épouse, mon lieutenant. 

Le soldat activa ensuite son transmetteur sur la fréquence de l'unité : 

-Ici le soldat de 1°classe Krakendoom, notre chef de section est tombé, je répète, le chef de section est tombé. Il marqua une pause. Le chef mort et pilonné de la sorte, ils risquaient la débandade. On a une chance très faible de survie mais on reste concentré ! _Son cerveau tournait à toute vitesse_ A tous, maintenez la position, je sais quoi faire ! » 



Arsa'lec découvrit un Mandalorien occupé à donner des ordres via l'holocom de son motojet XT, le Padawan comprit immédiatement de qui il s'agissait. 
Le célèbre Maréchal Mandalorien, « Te Galaar » (le Faucon), se tenait devant lui orchestrant le massacre. Les deux dernières phrases qu'il prononça horrifièrent Arsa'lec : 

- « Félicitation à nos Basilisk pour la destruction de l’Hôpital, je saurai les récompenser. Maintenant je doit trouver ce Kholan pour connaître la suite des événements, Terminé ! » 

Maître Kholan... un traître... L’hôpital... le salopard... Arsa'lec réprima un cri de haine et tenta de se recentrer. 
Le maréchal Mandalorien enfourcha son speeder, le Padawan décida d'agir à cette instant, il bondit et frappa, jambes en avant, le torse de Te Galaar qui fut désarçonné de son véhicule. 
Le Mandalorien loin de se laissé avoir par l'effet de surprise, roula sur lui même, utilisa son jet pack pour se redresser et arrosa immédiatement, avec son lance-flammes, l'endroit où se trouvé son speeder . 
Arsa'lec bondit sur le coté avant même que le lance-flammes ne crache l'enfer, le speeder explosa. 
Le Miraluka se saisit de son sabre et l'activa, se préparant au combat.




L'erreur du Lieutenant Fireway avait été sa manière de s'en prendre aux Basilisk. Il avait tenté une approche directe avec les lance-missiles. 
Les montures-droïdes mandaloriennes étaient dotés de cerveaux-droïdes très évolués leurs permettant d'agir en totale autonomie, les Basilisk avaient donc pleinement utilisés leurs systèmes de défense pour intercepter et détruire les missiles. 
Skargil était l'un des derniers de son clan Mandalorien, et il savait que ce genre de stratégie était vouée à l'échec. 

Il se rapprocha des positions plus retranchées, tout en maintenant le contact com. Les trois appareils ne cessaient de déverser leur avalanche de projectile, toujours en position presque immobile à plusieurs mètres du sol. 

-« Soldats, il y'a de grandes chances pour qu'on ne voit pas le prochain jour ! Déclara-t-il. Nous irons jusqu'au bout de notre mission car nous sommes fier de tomber pour la République et la Liberté ! Allez, je veux tous vous voir pointez du canon ces scarabées. Sortez vous les doigts du cul ! 
Le craquement de carabines sporadiques reprirent ça et là, indiquant que son petit discours avait atteint son but. 
Soldats, à mon commandement, feu nourri au blaster devant la tête du premier Basilisk ! 

Skargil inspira profondément puis il se mit à hurler dans son casque, saturant presque les micros. 

-FEU ! POUR L'HONNEUR ! POUR LA REPUBLIQUE ! » 

Sortant à découvert, il montra l'exemple avec son modeste fusil. Ses ancêtres dans le manda seraient sûrement fiers. 
L'orchestre de tirs des fusils-blasters formèrent une gigantesque boule de feu, à peine un mètre devant le Basilisk. 



En posture défensive, Arsa'lec dévia la rafale de tir avec son sabre-laser. 
Te Galaar tira une mini-roquette mais le Jedi usa d'une poussé de Force pour la détourner sur la carcasse d'un droïde de défense. 
Arsa'lec évita un second projectile en bondissant par dessus et se plaça ainsi à porté de sabre du Mandalorien, il frappa mais le Maréchal Mandalorien leva se bras et para ainsi la lame laser avec sa Beskar. 
Te Galaar se propulsa en arrière avec son Jet-pack évitant ainsi un nouvel assaut du Jedi. 
Arsa'lec découvrit alors que le Mandalorien avait lâché une grenade sonique avant de se propulser.
La grenade explosa...




Le Basilisk sembla hurler de douleur quand il fut aveuglé par la destruction de ses capteurs. 
Skargil retint difficilement son sourire. Son plan fonctionnait. 

-« Cessez le Feu ! Cria-t-il. Lances-Missiles, anti-char, pas à frag ! A mon commandement... 
Il attendit quelques seconde. Du coin de l’œil, il vit l'un des tubes se dresser de derrière une barricade improvisée. FEU ! » 

Les deux soldat équipés de lances-Missiles Plex A23 obéirent. 
Incapable de gérer les système de défense de sa monture aveugle, le pilote Mandalorien ne pu rien faire. Les missiles frappèrent la cible, un entre les deux pattes avant et l'autre base de la queue. 
Gravement touché, le robot parti en vrille sur la droite, percutant le Basilisk à ses cotés. 
Le choc fut tel que les deux droïdes explosèrent, une explosion qui fut amplifié par l'activation automatique des roquettes de défense du second. 

Il ne restait plus qu'un monstre de Beskar, et Skargil croisa les doigts : il ne bénéficiait plus de l'effet de surprise. Déjà, celui-ci prit de l'altitude et entama une série d'attaques en piqué vengeresses. 




Arsa'lec hurla de douleur, quand il fut rendu sourd par l'explosion. Pour lui le monde vacilla, il se retrouva alors coupé de la Force, il était donc aveugle, sourd et groggy par l'explosion. 
Te Galaar jubila derrière son casque, la grenade sonique mandalorienne RT12 était extrêmement petite et passait souvent inaperçu quand elle était lâchée en combat. Ses dégâts étaient faibles mais l'onde sonique était surpuissante et permettait d’immobiliser un adversaire un peu coriace. 
Le Maréchal Mandalorien visa alors le Jedi : 

- « Vercopa Kot ti gar ! Ricana-t-il 

Alors qu'il allait ouvrir le feu, une douleur horrible l'envahit, sa main venait d’être arrachée par une mini-roquette. 

- Ma'ven ? S'étonna Te Galaar. 

Il vit alors le responsable, un Mandalorien en armure violette bondit vers lui, propulsé par son jet pack. Sans dire un mot, il déploya sa lame rétractile et la planta dans la gorge de Te Galaar, là où la Beskar ne protège rien. 
Le Maréchal tenta de parler mais le son se perdit, il s'effondra au sol et son casque roula découvrant son visage, celui d'un Neimoidien. 
Le Mandalorien en Beskar' violette tempêta d'une voix grave et rocailleuse: 

- Les Neimoidiens n'ont aucun honneur, tu as tué des enfants, salopard ! Des gens désarmé ! 

Arsa'lec commençait à reprendre contact avec la Force, ses oreilles bourdonnaient encore mais ça allait mieux, devant lui il voyait un étrange Mandalorien au dessus du cadavre de Te Galaar. 
Il activa son sabre, prêt à en découdre. 

- Tu compte m'attaquer dans le dos grand frère ? Lui demanda le nouveau venu. 

Le Padawan désactiva son arme et se concentra pour affiner son lien à la Force (tout était encore trouble) : 

- Dan ? Danbor c'est toi ? » 

Le Mandalorien retira son casque et sourit à son « frère ».




Le dernier animal de métal tomba au sol, enfin vaincu. Il émit un dernier gémissement binaire, agita une pince dans le vide et s'éteignit. 
Skargil alla à la rencontre de la dépouille. Ces machines furent le fer de lance des armées mandaloriennes il y a des siècles. Ces trois-là devaient être les derniers représentant de cette ancienne race d'arme intelligente... Un gâchis, selon certains points de vu, mais au fond, elle eurent une fin digne d'elle, plutôt que de se recouvrir de poussière dans un quelconque musée. 

L'infirmier se pencha sur le gros des débris, et désencastra une plaque de beskar encore chaude. 
-« Ret'lini », murmura-t-il pour lui même. 





- « Tu as donc rejoint les Mandaloriens... Constata Arsa'lec. 
- Oui, lui répondit le Zabrak en remettant son casque. Mais je ne suis pas un barbare comme ceux-ci, je respecte le Resol'nare. 
- Que faisais-tu ici Dan ? S'enquit le Jedi. 

Le Mandalorien se pencha sur le cadavre du maréchal et pilla ses réserves de munitions avant de répondre : 

- Te Galaar c'était un aruetii, il a bafoué l'ijaat de tout les clans, j'avais entendu parlé de lui... des rumeurs. J'ai commencé à le traquer pour l'observer et aujourd'hui j'ai vu ce dont il était capable. Il marqua une pause avant de reprendre. Il a tué des enfants, il a attaqué un hôpital désarmé ! 

Danbor fit face à Arsa'lec avant de reprendre : 

- Te Galaar était un chien d'Artus, ils sont pareils, je suis persuadé que tout ça est orchestré par les Sith ! 
- C'est Maître Kholan, c'est un Sith... 

Le Zabrak explosa de rire, il voulu ajouter quelque-chose mais fut interrompu par l'holocom d'Arsa'lec qui bippa. 
Le Padawan activa l'appareil de communication et un Bothan en uniforme apparu : 

- Commandant Azmirr, ici le Commandant Fer'dass. J'ai des informations étranges concernant le Général Kholan ! 
- C'est un traître, je viens de l'apprendre ! 

Le Bothan marqua une pause comprenant que ses informations étaient donc vrai, il se racla la gorge et reprit : 

- Ce salopard a été repéré au PC « Grenn »... il aurait... non il a attaqué le camps. 
- Merci Commandant, j'y vais. Dites à nos homme que Te Galaar est tombé ça leur remontera le moral ! 

Le visage du Bothan s'éclaira : 

- On est avec vous Monsieur ! Fer'dass Terminé ! 

Arsa'lec coupa l'holocom et se tourna vers son frère d'orphelinat : 

- Tu viens avec moi Dan ? 
- Pour tataner un Jetii devenu Siit tu peux compter sur moi ! » 






Quand Arsa'lec et Danbor arrivèrent sur « Grenn », le combat était très proche et des obus tombaient très prés du PC. 
Le Jedi descendit de sa moto-speeder et se précipita vers une sentinelle suivit de prêt par Danbor. 

- « Où est Kholan ? 

Le soldat sursauta et se mit au garde-à-vous : 

- Il a détruit nos Droïdes de défense Besh et désactivé nos tourelles de défense avant de prendre la fuite, mon Commandant ! 
- Où ? 
- Il est partit vers le Nord, il a été prit en chasse par la section du Lieutenant Solaïs. 
- Solaïs est ici ? Laissa échapper Arsa'lec 

Danbor fut intrigué : 

- Tu le connais ? Demanda-t-il. 
- Elle, … Oui, elle est arrivée à l'orphelinat longtemps après ton départ. 

La sentinelle sembla soudain remarquer la présence du Mandalorien. 

- Il est avec moi, lâcha le Jedi en sentant le malaise du Soldat. 

Ils rejoignirent leurs moto-speeders avec la ferme intention de donner la chasse au traître. 

- Dalhim aussi est ici, dit Arsa'lec partiellement perdu dans ses pensées. 
- Dal ? Le verdâtre est ici ? Manque plus que Zyhn et on fait une réunion des anciens... 
- Non, Zyhn est sur Coruscant, il plaide à un procès. 

Le Zabrak ricana avant de lâcher : 

- J'ai du mal à imaginer Zinou en avocat ! » 

Arsa'lec était perturbé par la présence de tant de personnes liées à lui sur le front : Dalhim, Danbor et maintenant Solaïs. La Force était étrangement moqueuse de les réunir ainsi, le Padawan avait peur d'une catastrophe imminente pour sa famille.





-« Mon Lieutenant, je peux me rendre utile ? 

Skargil Krakendoom venait de rejoindre le petit camps médical improvisé dans une vieille bâtisse. 

- Bien sûr soldat ! Lui répondit Dalhim en lui tendant la main. Aspirant Azmirr Dalhim, content de vous rencontrer. Il marqua une pause, et fit un mouvement de tête en direction du champ de bataille. On dit que c'est vous qui avez abattu les monstres... C'est vrais ? 
- Affirmatif Mon Lieutenant. Enfin, je dirait que je n'y suis pas pour rien, plutôt. Et je n'étais pas seul, admit le soldat un peu gêné. 
- On vous doit la vie soldat ! Dalhim lui offrit son plus grand sourire avant de montrer une table encombrée. Là vous avez du matériel, faites vous plaisir.» 

Skargil se mit au garde-à-vous et lâcha un « Merci Monsieur !» avant de prendre du matériel de suture et de s'approcher d'un blessé. 
Le soldat s'assit face à une petite fille au visage craintif, d’environ six ans, et entreprit d'en désinfecter une vilaine coupure visiblement assez profonde. Il lui souffla quelque-chose à l'oreille qui la fit rire. 
Rassurée la petite fille se laissa recoudre par le soldat infirmier, se dernier se mettant à chantonner une petite comptine. 
Dalhim reconnue immédiatement la chansonnette, que plus jeune, Danbor chantait dans leur chambre d'Orphelinat. Une petite chanson pour donner du courage aux enfants, une chanson mandalorienne en Mando'a. 
L'Aspirant eut un sourire en comprenant comment ce simple soldat avait eut le dessus sur de puissant Basilisk : c’était lui aussi un Mandalorien. 
Dalhim se mit à espérer que beaucoup de têtes de seau choisissent la même voie que lui. 


Solaïs pesta, elle était étalée sur le dos. Son armure était dans un état pitoyable. Elle s’étonnait de pas être morte après avoir reçu ce rocher de plein fouet. 

- « Pauvre petite, tu es si mignonne ! S'exclama Maître Kholan. Pourquoi ne pas avoir fondé un foyer plutôt que de faire un métier d'homme ? 
- LA FERME ! Hurla Solaïs en crachant un peu de sang. 

Le Maître Jedi se plaça au dessus de la jeune soldat : 

- Tu souffres petite, je vais te soulager ! » 

La barbe de Kholan battit au vent, il sembla profiter de la brise un instant avant de faire jaillir la lame argentée de son sabre-laser. 




Danbor réagit au quart de tour, avant même qu'Arsa'lec ne comprenne ce qui se passait, il se propulsa, usant de son jet-pack, de sa moto-speeder et ouvrit le feu sur l'homme en bure. 
Kholan fut contraint de faire volte-face pour parer les tirs du Mandalorien. 
Danbor usa d'une grande partie de son attirail pour forcer le Jedi à reculer. 

Kholan préféra faire un bond magistral en arrière pour se mettre hors de porté du Zabrak. 
Celui-ci se précipita vers la jeune femme, une Mirialane. 

- « Comment ça va beauté ? Demanda-t-il. 

Elle se contenta d'un sourire en guise de réponse, sourire qui s'accentua quand elle vit Arsa'lec se pencher au-dessus d'elle. 
Le Jeune Padawan posa sa main sur le front de la jeune femme : 

- Elle va survivre... Enfin si on se débarrasse de ce salopard, dit-il. 


Arsa'lec et Danbor firent face au Maître Jedi. 

- Padawan Azmirr ? Vous trahissez la République avec ce... 
- C'est vous le traître Kholan ! Le coupa Arsa'lec. 

Le Miraluka activa son sabre et le pointa vers celui qui fut l'un des héros de l'Ordre. 

- Au nom de la République je vous arrête Kholan ! Rendez- vous ! 

Le Jedi barbu explosa d'un rire hystérique et tenta de répondre entre deux éclats : 

- Vous ?! Ahahah... L'éternel Padawan ?! Ahahah...L'incapable ?! Ahahah 

Arsa'lec grinça des dents et se concentra un instant sur son frère : Danbor avait mit Solaïs relativement en sécurité, le reste de l'équipe de la Mirialane avait périt. 
Le Zabrak vint se placer à coté de son frère alors que les rires de Kholan commençaient à s’atténuer. 

- On se le fait ? Demanda le Mandalorien. 

Pour toute réponse, Arsa'lec offrit un petit sourire en coin à Danbor, qui se propulsa alors dans les airs à l'aide son Jet-Pack et ouvrit le feu, alternant tirs de Blaster et de Mini-roquettes. 

Kholan para les tirs les retournant vers Danbor mais Arsa'lec veillait sur le Zabrak et interceptait roquettes et tirs qui revenaient sur lui en usant de la Force. 
Revenu au sol Danbor continua de harceler l'ancien héros, le Miraluka adapta sa posture et défendit son frère avec son sabre-laser. 
La défense d'Arsa'lec était extraordinaire et totalement complémentaire avec les attaques de Danbor. Rien n'atteignait le Zabrak... Certes Kholan repoussait toutes les attaques mais le but du Mandalorien n'était pas d'atteindre le Maître Jedi mais de le fatiguer et de capter toute son attention. 
A la grande surprise de Kholan, Danbor cessa le feu net et Arsa'lec bondit, profitant de la surprise le Padawan tenta de décapiter le Maître, mais Kholan para avec sa lame argent. 

- Vous avez cru m'avoir ?... Vous êtes trop lents et pitoyables ! » 

Un torrent de Force se déversa autour de Maître Kholan et repoussa Arsa'lec prés de son frère. 
Puis giflant le vide il envoya le Padawan voler dans les airs. 
Arsa'lec heurta violemment un rocher, il s'en fallu de peu pour qu'il ne perde connaissance. 
Danbor ouvrit le feu mais Kholan dévia les tirs et bondit. 
Le Maître Jedi disparut un instant, Danbor activa son lance Flamme pour trouver le Jedi mais celui-ci ré apparu dans son dos. 
Danbor hurla de douleur quand la lame d'argent traversa son estomac, le Jedi avait frappé sur une zone fortement fragilisé de sa Beskar et le Mandalorien ne put s'empêcher d'admirer l'efficacité de son ennemi avant de perdre connaissance. Il s’effondra au sol. 

Kholan se tourna vers Arsa'lec : 

- « A nous deux, minable ! 

Le Padawan attaqua le Maître, mais celui-ci s’arrangeait pour garder une certaine distance avec son adversaire. 
Kholan fit jaillir de puissants éclairs de ses doigts, Arsa'lec les intercepta difficilement avec son sabre , sa défense plia, plia encore, il tenta de prendre de meilleurs appuis au sol mais cela n'eut aucun effet. Un éclair rebondit sur la lame et frappa le Miraluka à la main. 
Arsa'lec perdit toutes sensations dans son bras et, usant de la Force, Kholan lui arracha son sabre. 
Il vint se caler dans la main gauche du Maître Jedi qui afficha un sourire carnassier : 

Tu es pathétique Padawan, tu croyais m'affronter? Moi ? 

Un rocher jaillit du sol pour frapper Arsa'lec qui parvint à le faire exploser en un pluie de pierre qui le força à reculer. Kholan se mit à ricaner : 

- Je me suis renseigné sur toi saleté d'aveugle, je sais que je ne dois pas te laissé approcher... et encore... Moi je t'écraserai quand même ! 

L'humain perçu l'incompréhension chez le Miraluka, il lui lança une plaque de métal que le Padawan dévia difficilement avant de reprendre : 

- Ton père avait un pouvoir comparable au tiens, plus son adversaire était fort plus il était fort _ sur ces mots il fit pleuvoir une pluie de gravats sur Arsa'lec le forçant encore à reculer_ En fait au contact il puisait l’énergie de son adversaire... En fait tu fait la même chose mais tu ne t'en rends pas compte. » 

Kholan éclata d'un rire furieux. 
Arsa'lec se souvint de ses nombreuses victoires face aux différents Maîtres d'armes de l'académie ou des vaisseaux Praxeum, était-ce vrai ? Avait-il le don de son père ? 
Un nouveau rocher vint arracher le Miraluka de ses réflexion en le frappant de plein fouet à l'épaule gauche. Il laissa échapper un hurlement de douleur. 
Toujours entrain de rire, d'ailleurs Arsa'lec se demandais si le Héros n'avait pas sombrer dans la folie, Kholan fit jaillir de ses main de terribles éclairs Sith. Incapable de les parer, n'ayant plus de sabre, il tenta d'ériger une barrière de Force mais celle-ci céda presque immédiatement et les éclairs léchèrent douloureusement la peau du Padawan. 
A quatre pattes au sol il haletait, la douleur était horrible, mais le pire était ce qu'il ressentait au fond de lui : il voulait tant défendre ceux qu'il aimait mais se retrouvait là impuissant. 
Arsa'lec se mit a sangloter. 
- « Et tu abandonnes comme ça ? C'était la voix de son aïeul. Tu es un Kaltin ! Lèves-toi ! Protèges ta famille, tes amis, celle que tu aime ! 
De nouvelles voix se mêlèrent à celle de son grand père : 
Je suis plus qu'un Jedi ! C'était sa mère. Je t'aime Arsa, Bouges-toi ! 
Arsa'lec mon bel amour ! Senalina son maître mais surtout son épouse. 
Des dizaines, des centaines de voix résonnèrent dans sa tête, ses amis, ses frères, ses parents... celle de son ancêtre Organ Kaltin prit le dessus : 
Revendiques ton héritage ! Sois plus qu'un Jedi ! 
Une voix qui l'étonna prit la suite : 
Je suis plus qu'un Jedi et toi aussi tu es plus qu'un Jedi, écoutes la Force, écoutes l'amour que tu as en toi ! » C'était la voix de Revan... 

Arsa'lec frappa le sol du poing. 

- « Je suis plus qu'un Jedi ! Lâchât-il. Je suis un frère, un fils, un ami, un époux, un père... Je ne peux pas n’être qu'un Jedi ! » 


Maître Kholan ressenti comme un tremblement dans la Force, il cessa de rire. Le Miraluka venait de dire quelque-chose mais à cette distance il n'avait rien entendu. 

- « Que dis-tu ? Tu m'implores ? 

Arsa'lec frappa le sol une nouvelle fois et se releva, l'expression de son visage avait changée. 

- Je suis plus qu'un Jedi ! » Lança-t-il. 

Kholan vit alors le Padawan se soulever légèrement du sol, comme s 'il était porté par l'air. 
Il se concentra et le vit alors à travers la Force : 
Des sorte de long fils lumineux jaillissaient de partout et venaient s'attacher au Padawan, il irradiait alors d'une lumière éblouissante, chaque pores de sa peau, chaque orifices de son corps faisaient jaillir de la lumière. C'était une lumière douce et apaisante autour de laquelle tournoyaient des flammèches obscures, à la fois électriques et froides. 
Kholan comprit immédiatement ce qu'il voyait, c'était la Force brute. 

Arsa'lec senti toute cette énergie lui rendre vie, elle affluait de toute la galaxie, elle venait de tout les gens qu'il aimait. Il sentait leur présence en lui et plus que tout ce pouvoir en lui, ces présences le réjouir et il sourit prêt à se battre. 


Sur Ithor Senalina observait une plante gigantesque qu'un Ithorien expert en botanique lui présentait. 
Sans signes avant-coureurs elle s'effondra au sol en lâchant un murmure : 
- « Arsa ? » 

En plein plaidoyer, alors qu'il jouait avec les jurés Zyhn Azmirr s’effondra au sol et la panique envahit le tribunal de Coruscant.

Dalhim était entrain de nettoyer une plaie quand sa tête se mit à bourdonner. il s'effondra presque immédiatement au sol. Le Soldat Krakendoom se précipita aussitôt.

Maître Lusanis était en plein relevé de preuve, tout ses sens tournés vers son enquête, le meurtrier usait de la Force, sans-doute involontairement, pour masquer ses traces. Soudain le Cathar se leva brutalement et fit volte-face, il avait senti un mouvement dans la Force. Puis il s'effondra en pensant à son frère d'orphelinat, Arsa'lec Azmirr. 

La jeune Rattataki entra dans son appartement privé, elle soupira de soulagement, son premier rapport avec un conseiller noir s'était bien passé, il n'avait pas senti en elle sa véritable affiliation ni même le fait qu'elle n'était pas Rattataki. Elle eut l'impression d'entendre son père fit volte face et se retrouva face au vide. Elle se mordit la lèvre et s’effondra. 

A travers la galaxie des centaines de personnes s’effondrèrent, des soldats sur le front, des femmes au foyer, des ouvriers... Même des animaux. Noiraud, le Nexu mascotte des Nexus intrépides, tomba au sol avec la sensation de sentir Arsa'lec. 


Kholan senti la Force crépiter autour de lui, les orbites vide d'Arsa'lec brillaient tant derrière son masque, qu'un instant, il pensa que le masque d'os du Padawan allait prendre feu. 
Le Maître leva ses mains et des éclairs jaillir de ses doigts, mais à sa grande surprise ils s’enroulèrent autour du Miraluka et furent absorbés dans le tourbillon de Force. 

Arsa'lec sentait le pouvoir en lui, d'un coté il en avait peur, mais d'un autre, il avait envie de le garder et de faire sien. 
Une petite voix ne cessait de lui répéter, qu'il pourrait accomplir de grande chose. Il chassa cette voix au loin grâce à son aïeul : « C'est un pouvoir dangereux qui demande de comprendre que la Force est neutre et que même une énergie obscure peut être utilisée, mais pour cela il faut avoir la foi. L'amour et en l'amitié seront tes guides. » 

Maître Kholan décida qu'il fallait passer à l'action le plus vite possible, il bondit sur Arsa'lec, armé de deux sabres.
Le Padawan tendit sa main droite et Kholan tomba au sol comme s'il avait heurté un mur. Le Miraluka parla alors, sa voix se mêla à des centaines d'autres, l'humain perçut même des rugissements de bêtes : 

- « Je suis plus qu'un Jedi, je suis le cœur de la Force, je suis le révélateur de la Lumière, je suis le mystère de l'Ombre, en équilibre entre le Chaos et l'Harmonie... Ce sabre est à moi Maître ! » 

Le sabre-laser aux étranges reflets bleu et violet, résultat de la fusion des cristaux de ses parents fut arraché de la main de Kholan et vint se loger dans celle de son propriétaire. 
L'ancien Héros de l'Ordre se redressa et tenta de frapper mais Arsa'lec réagit avant lui, posa sa main sur son torse et poussa avec la Force. 
Sa poussée déstructurante n'avait jamais été aussi puissante : Kholan s'envola sur une trentaine de mètres et s’écrasa sur une vieille carcasse de navette. Son armure avait explosé et ses cotes avaient cassé. 
Pourtant le Maître Jedi se releva usant du pouvoir qui l'avait rendu célèbre, une capacité d'utiliser la Force pour se guérir ou plutôt se restructurer. 

La bouche ensanglantée Kholan ricana : 

- « ça va être intéressant Padawan ! Mais mon nouveau maître, l'Empereur m'a offert plus de Force que tu n'en aura jamais ! » 

Les os de Kholan se ressoudaient et ses plaies se refermaient, il semblait même rajeunir ! 
Mais Arsa'lec était confiant, il sentait en lui tous ses amis et surtout sa femme et sa fille. Il leva sa main gauche et il fit jaillir des éclairs, non pas des éclairs Sith, mais un mélange d'éclairs blanc et bleu qui s’enroulèrent autour de Kholan. 
La prison électrique de Kholan le coupa totalement et brutalement de la Force, le Maître hurla de surprise et senti les effets de son don totalement bloqués. 

Le pouvoir coulait en Arsa'lec, il sentait tant de choses. Il se concentra un instant sur son épouse, elle allait bien et les Ithorien s'occupaient d'elle. Il se tourna vers sa fille et là il fut prit de panique, elle était sur Dromund Kaas ! 
La surprise et la peur le firent sursauter et il senti la Force reprendre le chemin inverse, retourner auprès de ses propriétaires. 
Une partie de lui voulu s'accrocher et garder ce pouvoir, mais le risque était trop grand, il devait rendre ce qu'il avait emprunté. 
Il fallait en finir vite, la pression de la prison électrique commençait à se relâcher et Kholan était à nouveau en phase de guérison. 
Arsa'lec « vit » ce dont il avait besoin, trente ou quarante mètres sous terre. Il se concentra et la terre trembla. 
Le sol commença à remuer devant le Maître Jedi qui montrait à nouveau son sourire carnassier : Sa prison allait bientôt céder ! 
Une ancienne statue d'un antique dictateur atzerrizen jaillit du sol, elle pesait plusieurs tonnes et malgré les ages elle était toujours agrémenté de dorures et de joyaux. 


La prison électrique de Kholan céda une fraction de seconde avant qu'il ne soit frappé par la statue. 
Tout les os du Maître Jedi éclatèrent et il ne dut sa survie qu'aux effets de son don de régénération. 
Il était dans un tel état que, même avec l'aide de ce don, il lui faudrait plusieurs semaine avant de remarcher. 
Pourtant il n'avait pas perdu connaissance et il tenta d'appeler son Maître à l'aide, mais à son grand désarroi, il ne reçu aucune réponse ou plutôt pas celle qu'il attendait car au fond de lui il eut la sensation d'entendre l'Empereur ricaner. 

Arsa'lec se releva, la perte de tant d’énergie l'avait fait tomber un genou au sol, il secoua la tête pour remettre ses idées en place, activa son sabre et s'approcha d'un Maître Kholan haletant de douleur. 
À deux ou trois mètre de l'humain, il s’arrêta et pointa son sabre vers lui : 

- « Au nom de la République et de l'Ordre Jedi je vous arrête pour trahison et vous relève de vos fonctions ! » 

A peine eut-il finit sa phrase que la tête de Kholan explosa dans un geyser de sang. Aspergé de liquide rouge et chaud Arsa'lec recula d'un pas et réprima un hoquet de surprise. 
Boitant, Danbor, se porta aux cotés du Miraluka, son lanceur de mini-roquettes encore fumant : 

- « Il n'aurait jamais été puni pour ses crimes ! La république aurait caché ce qui s'est passé ici, il devait mourir ! Dit-il de sa voix rocailleuse. 
- Quoi ? S'indigna Arsa'lec 
- Tu as vraiment foi en la politique ? Tu crois qu'ils auraient laissé la peur secouer les mondes de la République ? 

Danbor frappa alors violemment le Jedi au visage et le pointa du doigt avant de continuer : 

- Et ne fais plus jamais ça ! J'ai tout vu à travers toi et je me suis senti vidé ! 

Arsa'lec serra  son frère dans ses bras : 

- Je t'aime Dan ! 
- Moi aussi frérot ! » 






Quelques heures après l'affrontement contre Kholan, Arsa'lec se tenait sous la tente de commandement du camp « Tokare », il avait troqué sa bure et son armure de soldat tachées de sang pour la bure noire de Revan, il avait décidé d'assumer son héritage. 
Son apparition dans cette tenue avait poussé certains Mandalorien récalcitrants à se calmer après leur reddition. 

- « Commandant Fer'dass ? 
- Oui Monsieur ? 
Arsa'lec lui tendit une datacarte : 
- Voici le discours que vous allez faire à nos prisonniers Mandaloriens. 

Fer'dass lu alors à haute voix : 

- Mando'ade ! Vous avez été trahi par vos chefs, Te Galaar a massacré des enfants, bafoué le Resol'nare et vous a mené au déshonneur ! Artus Lok, lui est un imposteur, un aruetti qui mène votre culture a sa perte. 
Je vous invite donc à rejoindre les ol'averde de la République, récupérez votre honneur et combattez à nos cotés contre les Siit et Artus Lok le Mand'alor ures ijaat ! 


Le Bothan secoua la tête et s'ébroua (les poils de son cou s'hérissèrent) avant de reprendre : 

- On va les gracier ? 
- Ils ne sont pas responsables des actes de leurs chefs. 
- Mais de là à leur offrir de rejoindre nos... quoi déjà ? 
- Ol'averde, commandant. Arsa'lec lui sourit. Ça signifie « Compagnies »en Mando'a. 
- Je ne comprend même pas cette langue ! Implora le Bothan. 

Arsa'lec se tourna vers Dalhim. Le Mirialan leva immédiatement la main en signe de refus : 

- Non... oh non... je ne peux pas.... pourquoi tu ne le fais pas toi ? 
- Je ne peux pas, je suis un Jedi, je ne cherche pas à les provoquer mais à les rallier à notre cause. 

Danbor anticipa la question de Dalhim quand celui-ci le regarda : 

- Si je le fait je risque de griller ma couverture au sein des troupes d'Artus. 

Un capitaine mercenaire en armure noire prit alors la parole : 

- Je vais le faire, moi ils m’écouteront ! Il retira son casque dévoilant ses origines Ubése. Mon peuple hait les Jedi plus que les Mandaloriens ne le pourrons jamais. 
- Merci Lantaris ! Lui lança Arsa'lec avec un grand sourire. 
- Je te dois bien ça frérot, tu as toujours été là pour moi à l'orphelinat ! » 



La majorité des Guerriers mandaloriens acceptèrent le deal, les autres furent arrêtés. 
Danbor tendit son blaster à Arsa'lec : 

- tu me le rendra quand j'aurai accompli le contrat que tu m'as donné ! 

Arsa'lec se concentra un instant sur l'arme et se caressa la brûlure qui marquait son visage. Danbor comprit que son frère avait reconnu l'arme et répondit avant même que la question ne soit posée : 

- Oui c'est bien le Blaster du Mandalorien bleu qui a attaqué l'Orphelinat, celui qui t'a brûlé au visage. 

Arsa'lec rangeât l'arme et sourit à son frère : 
- Trouves là ! 
- Aucun problème ! Il remit son casque avant de reprendre :Bon moi je dois m'évader d'ici avec deux ou trois de ces mecs pour que ce soit crédible ! 





Deux mois plus tard... 


Après avoir désactivé le système de sécurité, l'homme encapuchonné pénétra sans difficulté dans le petit cottage alderandais. 
Il entra dans la salle à vivre, profita du petit bar pour se servir un brandy et s'installa dans un délicieux et confortable fauteuil. 
Il se mit à lire une holotranscription d'un journal local en sirotant tranquillement l'alcool. 
Un petit jappement lui fit lever les yeux des mots lumineux qui s'affichaient devant lui et la lumière de la salle s'alluma. 
Arsa'lec entra dans la pièce avec un petit Tooke qui jappait entre ses jambes. 
Le Jedi se servit lui aussi un Brandy et fit face à son visiteur nocturne : 

- « tu l'as trouvé ? 

Danbor repoussa sa capuche avant de répondre : 

- Oui, elle est doué ! C'est bien ta fille ! 
- Comment elle va ? 
- Très bien ! Les Services Secret de la République l'ont infiltré chez leurs cousins impériaux... elle s'est rasée le crane et a fait un peu de chirurgie pour passer pour une Rattataki. » 

Arsa'lec fut partagé entre la joie de savoir sa fille en vie et l'horreur de la savoir entre les mains de l'ennemi. 
Le petit Tooke se senti soudain rempli de courage et se propulsa en avant avec ses deux grosses pattes, il atterri devant le Zabrak et se mit à grogner. 
Danbor regarda le petit rongeur trépigner et râler devant lui. Soudain la petite boule de poil fut soulevée dans les airs et se posa délicatement dans les bras d'une Zabrak extrêmement belle. 
Elle déposa un baisé sur la tête du petit animal. 
Le Mandalorien se leva et s'inclina devant le Maître Jedi Senalina Sunlight. Ses long cheveux blanc tombaient en cascade sur ses épaules et elle portait un léger peignoir en soie alderandaise. 

- « C'est un plaisir de vous rencontrer madame ! Un réel plaisir ! Lâcha Danbor. 
- Le plaisir est partagé mais je vous laisse entre frère pour le moment. » 

Danbor senti la douceur dans la voix de la Jedi caresser ses oreilles et son âme, il s'inclina une nouvelle fois quand elle quitta la pièce. 
Le Zabrak bu une gorgé et se tourna vers Arsa'lec : 

- « Félicitation pour votre mariage au fait, j'aurai aimé être là ! 
- Merci, moi aussi j'aurai aimé que tu sois là mais ça c'est fait en secret avec l'aide du Vicomte Thiago Organa_ il bu une gorgé_ ce cottage est à lui d'ailleurs. » 

Danbor fouilla dans ses poches et en sorti une datacarte qu'il tendit à son frère : 

- « Voilà tout ce que j'ai sur ta fille. 
- Merci, _ il prit la carte de donnée _ Combien je te dois ? 
- Considères ça comme un cadeau de mariage avec presque une vingtaine d'années de retard ! 

Arsa'lec prit le Zabrak dans ses bras, puis après une accolade pleine d'émotions pour les deux hommes il lui rendit son Blaster. 

- Je l'ai gardé précieusement. _ Arsa'lec sembla hésiter _ Tu prendrais une mission longue bien payée ? 
- Tu pense à quoi ? 
- Ma fille aura besoin d'aide, j'en suis certain et si quelqu'un comme toi est là pour veiller sur elle je … 
- Pas de souci ! le coupa le Zabrak. J'aurai sans doute des contrats à coté et la petite m'offrira peut être un accès à des missions officielles de l'Empire... hum... disons 800 Créd's semaine. » 

Sourire aux lèvres Arsa'lec sera la main de son frère. 



Alors que Danbor rejoignait le vaisseau qu'il avait volé à un expert en assurance pour se poser tranquillement sur Alderande une voix résonna dans sa tête, une voix douce et apaisante : 

- « Prenez soin d'elle ! 

Un sourire éclaira le visage du Zabrak. 

- Oui Madame! » répondit il dans un chuchotement.

_________________


Dernière édition par Darkalec le Mar 5 Aoû - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkalec
Souvenir oublié de Revan
Souvenir oublié de Revan
avatar

Messages : 1243
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: Azmirr Legacy, Episode 4 : Acceptes ton héritage!   Mar 5 Aoû - 12:58



Traduction:

Holoblogger patriote a écrit:
"Lecteurs,

Dans l'édito de cette semaine je vous décortique l'info de cette semaine (heureusement car parler de la semaine dernière ça serai con) et ce fut une grosse semaine!
Non mon Droïde Journaliste WR1TE, n'a pas explosé ... enfin je pense... faut que je vérifie.

Atzerri a subit une violente attaque Mandalorienne (cf p 5), Revan, oui oui le mythique Revan à fait un retour expresse dans la galaxie et malgré sa chute il a ébranlé méchamment l'Empire (cf p12).

Cher amis je vous le dit l'Empire agonise et leurs chiens Mandaloriens se sont fait encore une fois renvoyé à la niche!

Sur Azterri, alors que tout semblais perdu le grand et célèbre Maître Kholan à donné sa vie pour offrir une victoire sans appel à la République, un de nos simples soldats a tenu tête à trois monstres mécaniques fiertés des Mandaloriens et surtout Te Galaar, le "Faucon", est mort!

Revan, oui REVAN, un homme venu du passé sorti on ne sais comment de stase ou de quoi que ce soit du genre, est revenu avec une puissante station de combat. L'Empire a été obligé de mobiliser la quasi totalité de sa flotte de combat.
Les Impériaux fête la mort de Revan, mais ce type est parti en beauté et nous nous pourrons, grâce a lui, fêter la victoire bientôt!
Revan est mort, c'est une perte oui, mais il a emmené avec lui 70% de la flotte impériale, et les rumeurs de mutinerie au sein de l'Empire vont l'affaiblir d'autant plus qu'ils n'ont plus vraiment de flotte.

Ce numéro à aussi quelques banalités, et des pubs (faut bien vivre les amis!), amusez vous bien avec le test de personnalité à la fin du numéro: "Quel Jedi auriez-vous pu être?"
Une interview du général Garza régalera certain, d'autant plus que WR1TE nous a pondu là une de ses meilleurs rencontres... il est tout chaud d'ailleurs va falloir que je le mette au repos.

Quoi? ... Oui maman j'arrive je fini mon édito!

C'était l'Holoblogger patriote, bonne lecture et MORT à l'Empire!"

_________________


Dernière édition par Darkalec le Mar 5 Aoû - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkalec
Souvenir oublié de Revan
Souvenir oublié de Revan
avatar

Messages : 1243
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: Azmirr Legacy, Episode 4 : Acceptes ton héritage!   Mar 5 Aoû - 14:48

Autour de l'histoire:

Cette petite aventure se déroule en - 3 641 soit 12 années après le traité de Coruscant.
Arsa'lec Azmirr a 34 ans et est toujours Padawan!
Senalina et Arsa'lec sont mariés depuis 16 ans en grand secret de l'Ordre Jedi.



Personnages (dans l'ordre d'apparition):


Arsa'lec Azmirr - Miraluka, Padawan de Maître Senalina Sunlight.

Maître Ildan Kholan - Humain, Maître Jedi et héros de la République.

Aspirant Lieutenant Dalhim Azmirr - Mirialan, officier médecin. Frère d’orphelinat d'Arsa'lec.

Capitaine Duür Fer'dass - Bothan, officier Républicain.

Lieutenant Donovan Fireway - Humain, chef de section Républicain.

Soldat de première classe Skargil Krakendoom- Humain, soldat infirmier de la République détaché auprès de la section du lieutenant Fireway.

Te Galaar - Nemoïdien, Maréchal Mandalorien.

Danbor Azmirr - Zabrak, Mandalorien. Frère d’orphelinat d'Arsa'lec.

Lieutenant Solaïs - Mirialane, officier Républicaine. Sœur d’orphelinat d'Arsa'lec.

Organ Kaltin - Miraluka, ancêtre d'Arsa'lec.

Maître Senalina Sunlight - Zabrak, Maître Jedi et épouse d'Arsa'lec.

Zyhn Azmirr - Twi'lek, Avocat, politicien et contrebandier. Frère d’orphelinat d'Arsa'lec.

Maître Lusanis Azmirr - Cathar, Maître Jedi. Frère d’orphelinat d'Arsa'lec.

Agent Mania - Hybride Zabrak/Miraluka se faisant passé pour une Rattataki, espionne d'a peine 16-17 ans. fille d'Arsa'lec et Senalina.

Capitaine Lantaris Azmirr - Ubése, Officier de la République. Frère d’orphelinat d'Arsa'lec.

Vicomte Thiago Organa - Humain, noble Alderandais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkalec
Souvenir oublié de Revan
Souvenir oublié de Revan
avatar

Messages : 1243
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: Azmirr Legacy, Episode 4 : Acceptes ton héritage!   Mar 5 Aoû - 14:52

Un grand merci à Draknor pour m'avoir prêté Skargil Krakendoom mais aussi pour avoir relu et corrigé pour plus de "réalisme" les passages concernant Skargil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Azmirr Legacy, Episode 4 : Acceptes ton héritage!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Azmirr Legacy, Episode 4 : Acceptes ton héritage!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sims 3 le défi: Le legacy de Mika Kesstatoi !
» CDF Legacy votre avis nous intéresse
» Confrérie Wind, l'Héritage de Manwë
» [LEGACY] ANT
» Quelques notices à échanger ou à donner dans une commande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Nexus intrépides :: Les Nexu-nivoques :: Vos personnages-
Sauter vers: